Le hot-end

Le hot-end est la partie chauffante de la machine, celle qui fait fondre la matière première.

Bien qu'il existe de nombreux modèles différents sur l'internet, l'architecture de base est toutefois  similaire sur la plupart des modèles.

Le hot-end est très souvent composé d'un partie isolante, qui joue le rôle de barrière thermique entre la cartouche chauffante et le châssis de la machine. Elle peut être soit en PTFE (communément Teflon) soit en métal. Le métal étant un mauvais isolant thermique, on y ajoute dans ce cas un ventilateur. Le hot-end est aussi doté d'un guide fil qui est généralement une pièce tubulaire sur laquelle vient se fixer la buse d'extrusion. La fonction de guidage et d'étanchéité est souvent faite par morceau de tube en PTFE inséré dans le guide filament. Le bloc support est percé pour y loger la cartouche chauffante ainsi qu'un capteur de température.

Cartouches de chauffe

Les cartouches de chauffe communément utilisés sont  :

  • Cartouche de chauffe céramique : c'est une résistance chauffante de type industriel qui a l'avantage d'être isolée et scellée. Elles sont alimentées en 12 V et dissipent entre 30 et 40 W en moyenne. Prix 3 à 5 euros.

  • Résistance de puissance : C'est une simple résistance ayant pour caractéristique une résistance autour de 6.8 Ohm série 3W (La puissance dissipée en 12V est donc de P=U²/R=12²/6.8=21.17W) . Elle n'est isolée que par un verni en surface. Il faut donc prendre des précautions quand à l'inertion dans le bloc support (risque de court-circuit). Elle s'use en général plus rapidement que la cartouche céramique et chauffe moins rapidement. Prix  1 euro.

 Capteurs de température

  • Le capteur le plus utilisé est la  thermistance NTC 100k en verre. NTC veut dire Negative Temperature Coefficient (CTN en français) c'est une résistance dont la valeur diminue de manière non linéaire lorsque la température augmente. Il faut adapter le micrologiciel de l'imprimante en fonction du type de capteur utilisé. En général les micrologiciels utilisent des tables de valeurs à sélectionner.

 

La buse

Les buses commercialisée sont usinées à 0,5 / 0,3 / 0,25 mm .

Il faut savoir que le choix de la buse à un impact sur la précision d'impression. Penez aussi en compte que l'impression sera d'autant plus longue que votre buse est petite...

On recommande en général pour les paramétrages du slicer (voir section le slicer), une hauteur de couche maximale < à 80% du Øbuse. Ceci vous donnera une qualité optimale.

Exemple : J'ai une buse de Ø 0.5mm. Je peux donc utiliser une hauteur de couche MAX de 0.4 mm

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/04/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×