L'ABS

Acrylonitrile Butadiene Styrene aussi difficile à imprimer qu'à dire...

L'ABS est un thermoplastique très largement utilisé pour l’'impression 3D. D’'une surface rugueuse et ressemblante au plastique tant au niveau texture, dureté et fonctionnalité, l'Acrylonitrile Butadiène Styrène fond à une température d'’environ 200°C, il est couramment travaillé à une température de 220 à 260°C. Résistant et disponible en plusieurs couleurs, l’'ABS est aussi utilisé pour la fabrication d'objet de notre quotidien, notamment des jouets (la marque Lego utilise l'ABS pour ses fameuses pièces). (source www.3dilla.com)

De part mon expérience, et ce n'est pas toujours bien expliqué par les vendeurs d'imprimantes, l'ABS est difficile à imprimer.

Mauvaise adhérence à froid...

L'ABS à une fâcheuse tendance à ne pas adhérer facilement aux surfaces qui vont vous servir de support d'impression. Vous trouverez de nombreuses solutions plus ou moins expérimentales sur le net. J'en fais un rapide résumé :

  • Solution (1) imprimer sur du "Kapton tape" (http://www.kaptontape.com/) - une sorte de scotch double face conservant ses propriété adhésives à haute température-.
  • Solution (2) impression sur du verre avec pulvérisation de laque à cheveux comme adhésif. Non non ce n'est pas une plaisanterie. Attention toutes les marques ne fonctionnent pas. Je vous conseille vivement ce modèle.
  • Solution (3) utilisation d'un "acétone soap" (autrement dit préparation à l’acétone) qui consiste à réaliser une dissolution d'ABS dans de l’acétone, et de répandre cette "soupe" sur la surface d'impression, les microparticules d'ABS favorisant l'accroche. Cette soupe est facile à réaliser puisqu'il suffit de laisser tremper quelques fils d'ABS dans un bocal d'acétone. De bien agiter et de laisser dissoudre 24 à 48 h. L'efficacité de la mixture n'est cependant pas flagrante.

Ces solution peuvent être utilisées en même temps ou séparément et toutes nécessairement sur une surface chauffée à 70 - 100°C. Il faudra donc obligatoirement avoir une imprimante équipée d'un "heating bed" (ou lit chauffant). Attention ce n'est pas de série sur certains modèles...

Il se rétracte, le bougre.

L'ABS a aussi le défaut de mal supporter les variations de températures. Il se rétracte de quelques pour-cents en refroidissant. J'entends par là que si vous avez résolu les problèmes d'adhérence, votre pièce à imprimer n'est pas encore sauvée ! Si elle n'est pas suffisamment robuste, elle risque de casser sous la contrainte. Un grand classique de l'ABS est l'apparition de déformations sur les coins de pièces. Voyez ça sur google si vous n'êtes pas convaincus Clin d'œil

 Ci dessous, une solution proposée par Makerbot : renforcer les coins...croyez moi ça n'est pas si simple.

 Cette problématique liée aux variations de température est finalement simple à résoudre : Il faudra donc s'équiper d'une plaque chauffante ("heating bed") et dans l'idéal d'une imprimante possédant une chambre thermique c'est à dire un volume d'impression protégé et chauffé. Un peu comme une enceinte climatique. Problème donc facile à résoudre, mais nécessitant un investissement conséquent ! En pleurs

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/04/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×