Matériaux

AC Cobra !

Si vous parcourez le Web, à la recherche des actus impression 3D, vous avez dû voir que la mode est au prototypage rapide, notamment dans le secteur automobile. Les constructeurs s'évertuent même à imprimer des voitures entières, en passant par le châssis, la carroserie, ... mais le résultat final est généralement assez moche quand on regarde de plus près. Bon, allez, ça n'enlève rien à l'exploit qu'est d'imprimer une voiture...

Mais là pour le coup, surprise ! Les américains sont encore de la partie, (avec un financement de 259 millions de dollars, ça aide) et le résultat est plutôt bluffant.

Une équipe d’ingénieurs du centre de fabrication avancé de l’université du Tennessee et du Oak Ridge National Laboratory (ORNL) à eu recours à la BAAM (pour Big Area Additive Manufacturing), une imprimante 3D XXL développée par Cincinnati Incorporated et ORNL, capable de déposer des couches issues d’un mélange de carbone et de plastique ABS au rythme de 18kg/h.

Plus d'infos ICI.

Source : 3Dnatives.com

Filaments conducteurs

Pourquoi ne pas intégrer un filament conducteur à votre imprimante 3D ? C'est ce qu'un DIY'er est en train de faire, ouvrant de nouvelles perspectives à l'électronique, la réalisation de PCB , de bobines, d'antennes...

L'idée géniale consiste à mettre au point une technique d'intégration d'un mince fil de cuivre à l'intérieur du filament fondu en plaçant le cable à l'avant de la buse pendant l'impression. Cette prouesse transforme le fil dénudé en un fil isolé prenant n'importe quelle forme imaginable. Le concepteur a accompli cela avec une "couronne" d'orientation mise en rotation par un moteur pas à pas.

Une solution prometteuse !

Démonstration en vidéo ci-dessous.

Source : http://hackaday.com/

Pancakebot

La version 2 de la Pancakebot va sortir ce weekend. Elle permet d'imprimer des crepes aux motifs amusants.

La première version a été construite en légo avec le contrôleur mindstorm. Le projet prenant de l'ampleur, une seconde version un peu plus "pro" voit le jour, pilotée par un Arduino mega et deux shields pour moteurs pas-à pas Adafruit. Une mini pompe à vide contrôle le débit de pâte.

Le projet est open source !

Sculptify sur kickstarter

Sculptify annonce le développement d'une imprimante 3D personnelle innovante, qui permet aux utilisateurs d'imprimer avec une palette de matériaux "illimitée". L'imprimante 3D fonctionne avec du plastique en granulés à la place d'un filament standard, en utilisant un nouveau procédé d'impression 3D appelé FLEX - Fused Layer Extrusion. Bientôt disponible sur kickstarter.

Les principaux avantages annoncés sont :

- la diversité des matériaux disponibles : ceux déjà utilisés en industrie comme le polyuréthane, etc ...

- la simplicité d'utilisation des granulés : à priori aussi simple que de charger une machine à café

- le coût de la matière première : pas d'opération de transformation en filament, ni de bobinage, ce qui permet une réduction des coûts évidente.

Impression au Bronze ou au Bambou !

ColorFabb est un startup hollandaise née il y a un peu plus d’un an et qui s’est fait connaître pour la qualité de ses consommables pour imprimantes 3D. Aujourd’hui, la société annonce tester deux nouveaux matériaux, le BronzeFill et le BambooFill, avant leur lancement officiel en Juin prochain. 

le BronzeFill est un filament à base de bronze et plus précisément, composé à 80% de fine poudre de bronze et à 20% de plastique PLA/PHA. Colorfabb indique que le filament est 4 fois plus lourd que le PLA standard pour un rendu proche du métal. Le filament BronzeFill peut être également poli pour obtenir une finition métallique brillante.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site